Des accompagnateurs célèbres…

L’harmonica qui accompagne C. Jérôme dans « Kiss me » (1972) n’est autre que celui du chanteur Christophe ; la guitare qui soutient « Viens sur la montagne » (1964) par Marie Laforêt est tenue par son orchestrateur Jacques Higelin ; les doigts qui pianotent sur « Les play-boys » (1967) de Jacques Dutronc sont ceux de son musicien d’alors, Alain Legovic, qui prendra plus tard le nom d’Alain Chamfort ; La batterie qui ponctue « Twist à Saint-Tropez » (1961) des Chats Sauvages, avec Dick Rivers, est celle du jazzman André Ceccarell ; tandis que le violon qui joue sur « Le folklore américain » (1965) par Sheila est celui de Pierre Nicolas, celui-là même qui accompagna Georges Brassens à la contrebasse pendant 28 ans ; enfin, un des quatre choristes qui accompagnent Catherine Ferry dans « Un, deux, trois », chanson représentant la France (arrivée deuxième) sur la scène du Concours Eurovision de la chanson 1976 qui a lieu à La Haye aux Pays-Bas, n’est autre que son petit ami de l’époque, Daniel Balavoine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 3 =